Le Château de la BACO

Venez, tendez l’oreille aux murmures des eaux ! Avec elles je vous conterai l’histoire du Château de la BACO, où la Belle aux cheveux d’or, la Femme-fontaine de jouvence, resplendit. Belle à nulle autre pareille, redoutable magicienne, guerrière accomplie, elle est la source de l’immortalité ! Alors elle se cache, se protège de la convoitise des hommes derrière ses sortilèges… Qui gagnera le combat ? L’homme ou la femme ? Et son cœur, qui l’aura ? C’est un cheval qui sera notre guide et celui du héros dans cet incroyable récit à la conquête de l’amour.

baco

Une épopée amoureuse à travers Caucase et Balkans qui galope au rythme du chant et du tambour jusqu’au Château de la BACO.

Ce spectacle est adapté d’un conte qui est une véritable épopée de l’amour, et dont on trouve des versions et des épisodes sur tout le territoire entre la Mésopotamie et la Baltique. Claire Garrigue et Olivier Langlois ont choisi des chants polyphoniques, inspirés ou issus des répertoires traditionnels de l’Albanie, de l’Épire, et de la Géorgie, pour accompagner Le Château de la BACO dans cette version exceptionnelle collectée en Asie mineure.

 

olivier-web

Parole : Claire Garrigue, conte, chant et basse pandouri
Musique : Olivier Langlois, chant et percussions
Tout public à partir de 10 ans, durée : 1 h 10
Conditions techniques : espace de jeu minimum 3 m ouverture, 2,50 m profondeur, fond noir ; salle au noir et projecteurs ; estrade 50 cm hauteur max, ou gradins, pour une jauge supérieure à 40 personnes. Au-delà de 80 personnes, sonorisation par deux micros hf et un micro sur pied.
Conditions financières : 850 € plus frais de déplacement ; repas et hébergement pour deux personnes si besoin.

 

 

Olivier langloisOlivier Langlois est un passionné de percussions et de chant, et en particulier de la polyphonie. Depuis de nombreuses années, il partage son temps entre le travail agricole et sa pratique musicale, allant jusqu’à fabriquer les instruments qui ont suscité sa curiosité ! Ainsi, des percussions et une basse pandouri de sa fabrication accompagnent ce spectacle. Depuis 2014, il a intégré le chœur d’hommes géorgien Marani, qui se produit régulièrement dans toute la France et à l’étranger.