Quand je partais avec Sinbad

En parcourant les mers, cet homme insatiable à la vitalité inaltérable, nous fait visiter l’Ailleurs avec un pragmatisme à toute épreuve ! À ses côtés, l’aventure est un quotidien à affronter : Oiseau Rock, îles désertes, naufrages, cité des singes… Une parole musicale pour un récit ciselé inspiré des Mille et Une Nuits, et soutenu par une sanza marine, piano à pouce monté sur boîte de hareng, pour l’occasion !

Claire-Garrigue (7)Mille et une péripéties pour un voyage musical et poétique sur les mers des merveilles aux côtés de Sinbad le marin.

Il y a dans toute histoire une porte, petite ou grande, ouvrant sur notre propre existence, un moment du voyage qui nous emporte par la trame du souvenir ou du désir… Lorsque j’étais enfant, mon père partait souvent pour de lointains voyages. Et quand il s’en allait, je prenais ce grand livre où un certain Sinbad, tout pareil à un prince d’Orient, se faisait emporter par un puissant oiseau, appelé Oiseau Rock… Ainsi, à travers la lecture des aventures de Sinbad le Marin, mon cœur voyageait, rêvait, et soutenait Papa Sinbad le grand voyageur aux prises avec un monde inconnu riche de promesses et de dangers…

 

 
claire garrigue sinbad (1)
Parole et musique : Claire Garrigue, sanza, gopichang, djembé
Tout public à partir de 10 ans, durée : 1 heure
Conditions techniques : espace de jeu 3 m ouverture, 2 m profondeur, fond noir ; une salle au noir et projecteurs ; pour une jauge supérieure à 40 personnes : une estrade à 50 cm de hauteur max, ou gradins, et une sonorisation par micro cravate hf.
Conditions financières : 550 € plus frais de transport ; repas et hébergement si besoin pour une personne.